L’upcycling on en parle beaucoup, mais qu’est-ce que c’est vraiment ?

Une surblouse fabriquée à partir de draps , une veste créée à partir de tissus déjà utilisés, une ceinture faite à partir d’un pneu……  à travers sa citation « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », Antoine Lavoisier défini bien ce phénomène écologique émergent de plus en plus dans le secteur de la mode : l’upcycling 

Quelle est cette tendance ?  

Traduit en français par «Surcyclage», ce terme anglo-saxon désigne l’action de transformer des objets, produits, tissus, draps etc… déjà existants, dont on n’a plus l’usage afin d’en créer de nouveaux, tout en les revalorisant avec une qualité supérieure. On parle aussi de «recyclage par le haut ». 

Aujourd’hui, l’upcycling est en pleine évolution. L’idée principale dans cette démarche, consiste à réutiliser de manière optimale les produits qui ont déjà eu un usage.

Vous l’aurez bien compris, c’est une démarche écologique ! Qui dit écologie, dit protection de l’environnement. L’upcycling a donc un impact positif sur l’environnement, permettant d’utiliser des matières déjà produites. 

Ceci est d’autant plus vrai pour le textile. En effet, il faut savoir que l’industrie du textile a un fort  impact négatif sur l’environnement, c’est la deuxième industrie la plus polluante au monde à double titre : d’une part, la production de textile est très polluante (consommation d’eau, teinture polluante, transport des articles confectionnés en Asie…), d’autre part le phénomène de fast-fashion a fortement accentué le cycle répétitif de consommation (produire-acheter-consommer- jeter). Dans cette démarche l’upcycling permet donc de limiter cet impact en évitant le gâchis des matières premières.

 

Quelle différence existe-t-il entre le recyclage et Upcycling ? 

Ces deux méthodes consistent à recycler des produits déjà utilisés, cependant le recyclage et l’upcycling ont bel et bien une différence ! 

Le recyclage consiste à «traiter les déchets de produits arrivés en fin de vie, et permet de réintroduire certains de leurs matériaux dans la production de nouveaux produits». Par exemple, pour un vêtement, cela consiste à récupérer les fibres textiles du vêtement en les broyant, fibres qui seront ensuite transformées pour en faire du fil, qui sera lui-même tissé ……

Lorsqu’un produit est recyclé, il perd sa valeur de base alors que l’upcycling, quant à lui, permet à un déchet de gagner en valeur.

 

Tout peut être upcyclé ! OUI TOUT! 

De nos jours, rien ne se jette, tout peut être transformé! Tout peut être réutilisé, la preuve à travers ces exemples :

  • des chemises d’homme qui deviennent d’adorables tabliers chez TROP TROP BIEN
  • des chambres à air transformées en bijoux par SAINT-LAZARE
  • des draps en  surblouses dans nos collections forESTIME

De plus, l’upcycling ne s’arrête pas qu’à l’industrie du textile , il est pratiqué dans plusieurs secteurs. Vous l’aurez donc compris l’upcycling est une nécessité pour l’environnement….. avec l’upcycling on raconte une nouvelle histoire! 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *